AZAD
Né, vit et travaille à Paris.

Azad grandit dans une famille où l’art et la littérature sont des composants majeurs mais ne suivant pour ainsi dire aucune étude formelle poussée, il acquière une éducation artistique riche et variée où l’absence de théorie didactique le laisse libre d’assimiler, d’interpréter et de ressentir sans l’influence de système de penser ni d’échelle de valeur.

Se nourrissant alors tout aussi bien de l’impressionnisme de Monet, de Boudin, d’art primitif Africain que de Bande Dessinée il développe une sensibilité particulière et pratique le dessin essentiellement.

Le travail de l’artiste suisse Giacometti, ses silhouettes allongées, presque cadavériques et la répétition de son trait le marquent profondément, ainsi que les corps désarticulés et si vulnérables du peintre autrichien Egon Schiele. Plus tard, dans un autre registre, l’œuvre de Basquiat et sa spontanéité décomplexée lui rappelleront de dessiner comme un enfant.

Au début des années 90, Azad observe l’explosion du mouvement graffiti dans la capitale, y prend part mais s’en détache rapidement, y trouvant trop de rigidité, de règles et de hiérarchies. Il s’intéresse ensuite au graphisme et découvre l’outil informatique et le travail multimédia. L’artiste travaille alors beaucoup la texture, le mariage de l’image et du texte ainsi que le collage et l’utilisation de plusieurs techniques picturales sur un même support.

Azad devient père. Il quitte la France et part vivre à Londres. Cette expérience le marquera et influencera son œuvre. Passionné par la musique et la littérature il développe ses propres réflexions quant à l’expression artistique. Fasciné par l’humain ou ‘les personnages’ de la vie, Azad regarde avec affection et profondeur notre humanité. Alors que ses goûts, ses techniques et son approche deviennent plus définis, son style se développe en une esthétique qui lui est propre : parfois chargée et brouillonne, parfois minimaliste et essentielle, mais toujours l’expression d’une impulsion spontanée, entre l’esquisse et le fini,  il s’agit d’une image qui ne cherche ni à éblouir, ni à séduire.

Loin de l’évidence, du message formule ou de la prouesse technique il s’agit d’une image qui ne cache pas les traces du procédé créatif derrière un rendu immaculé. Simplement il dessine, peint, écrit, transforme, coupe, colle et assemble sans soucis d’intention, sans restriction théorique ou pratique. Fondamentalement instinctif, il cherche, explore, crée et nous présente le résultat quand il trouve qu’une beauté en émerge.

 

Explorant les aspects bizarres, déconcertants et souvent cachés de la nature humaine, Azad empreinte les éléments les plus hétéroclites de notre environnement quotidien aussi bien que nos émotions les plus intimes pour créer une œuvre où la réalité est envahie par les rêves, anxiétés, ambitions, fantasmes et obsessions. Il crée un art qui questionne les codes, ordres et hiérarchies de notre société. Le projet en cours et les expositions qui en découlent – Au bord du Silence – explorent le sujet de la communication, de l’expression humaine et, au final, de ses limites.


Collaborations
 
2014
912 Arty By Azad

 

lien vers catalogue